Grève des grandes écoles en Algérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grève des grandes écoles en Algérie

Message  thibaut.labarre le Ven 18 Mar - 6:56

Il y a un mouvement étudiant en cours en Algérie sur des revendications pédagogique.
Je ne saisis pas tous les enjeux.
Il semblerait que les étudiants se soient constitués en comités autonomes dans chaque établissement avec un regroupement au niveau national.

La grève des grandes écoles continue

La grève des étudiants des grandes écoles prend une nouvelle tournure. Unies, jusque-là, pour défendre leurs revendications pédagogiques en constituant un seul front, les écoles semblent arriver à la croisée des chemins où chacune d’elles décide de son sort en solo. Trois écoles sur les huit, en grève depuis plus d’un mois, ont opté pour le retour sur les bancs des amphithéâtres. Il s’agit de l’École nationale polytechnique, de l’École nationale supérieure d’agronomie et de l’École nationale d’informatique. Le reste (Écoles d’architecture, travaux publics, statistiques, sciences de la mer, hydraulique) maintient la pression et poursuit la grève jusqu’à ce que la conférence nationale rende ses conclusions.
En fait, l’Union des grandes écoles, née pour encadrer le combat estudiantin, est contrainte de pencher pour le choix de la majorité des étudiants. Démocratie oblige, même si les contestataires sont apolitiques. L’harmonie et la solidarité y sont toujours mais chaque délégué est contraint de suivre la majorité. Lors de leur dernière réunion, les membres de l’Union des grandes écoles avaient convenu de prendre du recul en mettant fin à leur mouvement de grève si la tutelle acceptait leur participation aux travaux des conférences régionale et nationale sur les correspondances et les passerelles entre le système classique et le LMD. Ce que certains directeurs avaient garanti à leurs étudiants. Il s’agit des premiers responsables des Écoles nationale d’agronomie, de l’informatique, polytechnique et d’architecture. Pour cette dernière école, les délégués ont tenté par tous les moyens de faire raisonner les étudiants, mais rien à faire. La plupart étaient pour le maintien de la grève. En effet, en recourant au vote pour départager les partisans et les opposants à la reprise des cours en attendant les conclusions des débats, 68% des étudiants se sont prononcés pour le maintien du débrayage. Les délégués n’avaient qu’à suivre le choix de la majorité, même à contrecœur. “Nous avons décidé de prendre part aux débats et une première réunion a déjà eu lieu où des propositions des étudiants concernant les passerelles ont été récoltées. Elles seront soumises au conseil scientifique aujourd’hui”, nous dit le délégué de l’Epau. La reprise des cours est donc partielle puisque la majorité des écoles poursuivent leur mouvement de grève. À partir de jeudi, les étudiants seront en vacances pour une quinzaine de jours. Entre-temps, les débats auront été finalisés. La suite de la contestation se décidera à la lumière des conclusions, et ce, dès la reprise, prévue le 3 avril prochain.

Source : http://news2.fibladi.com/actualites/fr/education-formation/Education/Seulement-trois-ecoles-sur-huit-ont-repris-les-cours-La-greve-des-grandes-ecoles-continue-/

thibaut.labarre
Admin

Messages : 222
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum